Financement immobilier à Pornichet : quel mode de financement choisir ?

Partager sur :

Vous êtes en quête d’un moyen de financement immobilier à Pornichet ? Voici les différentes options que vous pouvez envisager.  

Le crédit immobilier

C’est le financement le plus sollicité, car il peut couvrir jusqu’à 80-90 % de l’investissement à faire. Le reste (les 10-20 % manquants) est, quant à lui, à la charge de l’emprunteur et fait office d’apport personnel. Les banques l’exigent presque toujours pour tout octroi de cette aide et ce n’est pas la seule condition qu’elles émettent. Elles exigent aussi un taux d’endettement inférieur à 35 % ainsi qu’une bonne situation professionnelle et financière. 

Le prêt familial

Si votre famille est très soudée, vous pouvez peut-être faire appel à la solidarité familiale pour obtenir une aide au financement de votre projet immobilier. Leur apport vous permettrait de compléter votre budget et d’effectuer l’investissement sans l’aide d’un établissement de crédit. Pensez cependant à établir un contrat de prêt spécifique pour éviter d’éventuels litiges plus tard. Il peut être contracté sous seing privé ou en présence d’un notaire selon les cas. 

Les prêts aidés

Il existe différents types de crédits subventionnés par l’État qui permettent aux particuliers d’accéder à la propriété. Leur coût est généralement moins élevé que le crédit immobilier classique et les critères d’éligibilité sont moins contraignants. Quels sont-ils ? 

  • Le prêt à taux zéro (PTZ) : c’est un crédit sans intérêt qui peut financer jusqu’à 40 % de la transaction. Il est réservé aux primo-accédants. 
  • Le prêt d’accession sociale (PAS) : le taux d’intérêt est plus avantageux que celui du prêt immobilier classique et dans certains cas, il peut financer la totalité de l’acquisition, hors frais de notaire. Il est réservé aux ménages à revenus modestes. 
  • Le prêt conventionné (PC) : le taux d’intérêt est plus élevé que celui du prêt immobilier classique, mais il est accordé sans condition de ressources. Il peut aussi financer l’intégralité de l’investissement. 
  • Le prêt épargne logement : il est plafonné à 92 000 euros et est réservé aux titulaires d’un PEL ou d’un CEL.